Planete Speedou
Bonjour et bienvenue sur le forum de La Planète Speedou,

Avant de vous inscrire, nous vous invitons à prendre connaissance du règlement.
Nous rappelons que bien que les inscriptions sont gratuites, que la présentation est obligatoire :

L'inscription implique l'acceptation sans conditions de ce règlement, si vous ne l'acceptez pas, ne vous inscrivez pas. Veuillez s'il vous plait lire très attentivement celui-ci.

Nous ne donnons que 7 jours à compter du jour d'activation pour vous présenter, ce qui est la moindre des choses quand on entre dans une communauté tel qu'un forum. Passé ce délai, votre profil sera considéré comme faisant parti de la catégorie des "visiteurs" et celui-ci sera effacé du forum, en partant du principe que vous ne respectez pas au sens strict le règlement et au sens large les membres de la communauté qui vous ont accueillis !(ouvert) des "Membres de la Planète".

Nous comptons aussi sur vous pour respecter un délais raisonnable pour créer ou répondre à quelques sujets.




Planete Speedou

Forum de détente, de partage, d'amitié, sans prise de tête !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue ,Bienvenido, L'aaslama, Ahlan wa sahlan, 歡迎, 반갑습니다, добро пожаловать, Welcome, Καλός ήλθατε, Bonvenon, Gratus mihi venis, , مرحبا, Welkom, bonavinuta sur la Planète Speedou .............
Veuillez lire le règlement avant toute inscription et vous présenter aux autres membres après celle-ci, merci !
Si vous avez des questions à poser avant de vous inscrire, faites le dans la rubrique juste en dessous du règlement !
Voter pour la Planète Speedou

Weborama mesure d'audience et statistiques Votez pour ce site

Partagez | 
 

 Expressions du jour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
soléne
Premier maître
Premier maître
avatar

Nombre de messages : 1379
Localisation : Dans les nuages
Date d'inscription : 10/01/2012

MessageSujet: Expressions du jour   Jeu 19 Avr - 7:45



Crier quelque chose sur les toits"


Signification :


Divulguer une information.



Origine


Autrefois, en orient, les toits des maisons étaient en fait de grandes terrasses.
On avait pour habitude d'y monter afin de discuter plus facilement avec ses voisins.
Aujourd'hui encore la plupart des maisons sont bâties de cette façon.
C'est de cette coutume que provient l'expression "crier quelque chose sur les toits",
datant du XVIe siècle, qui signifie que l'on s'empresse de divulguer une information.



Dernière édition par soléne le Dim 29 Juil - 16:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
soléne
Premier maître
Premier maître
avatar

Nombre de messages : 1379
Localisation : Dans les nuages
Date d'inscription : 10/01/2012

MessageSujet: Les carottes sont cuites   Sam 28 Avr - 17:37





Les carottes sont cuites »



Signification :



Tout est perdu. Il n'y a plus aucun espoir.


Origine



Pourquoi ces carottes sont-elles cuites lorsqu'il n'y a plus rien à faire pour sauver la situation ? Remontons d'abord au XVIIe siècle.

A cette époque et encore longtemps après, la carotte est considérée comme un aliment pauvre. Mais, du fait d'une forme similaire et d'une prononciation très proche (paronymie), elle est aussi associée à la 'crotte'. On disait d'ailleurs de quelqu'un de constipé qu'il "chiait des carottes", ce qui est excrêmement vulgaire. Un peu plus tard, "ne vivre que de carottes", c'était "vivre très chichement". Cette valeur péjorative liée à la carotte est restée et, à la fin du XIXe siècle, "avoir ses carottes cuites", c'était "être mourant", mais sans qu'on sache exactement le pourquoi de cette association du bientôt mort avec ces légumes cuits (peut-être était-ce par allusion au fait que, dans les familles pauvres, les plats de viande -donc d'animal mort- étaient souvent accompagnés de carottes également cuites ?). Toujours est-il que c'est cette notion de carottes qui marquent un état sans espoir, où on ne peut plus rien, qui est arrivée jusqu'à nous.

La phrase "les carottes sont cuites", je répète "les carottes sont cuites", a fait partie de celles, nombreuses, qui ont servi de code à la radio de Londres pour déclencher des actions ou opérations dans les territoires occupés par l'Allemagne pendant la seconde guerre mondiale. Pourtant, pour qu'elles opposent de la résistance (sous la dent), les carottes doivent rester crues.




Dernière édition par soléne le Dim 29 Juil - 16:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
soléne
Premier maître
Premier maître
avatar

Nombre de messages : 1379
Localisation : Dans les nuages
Date d'inscription : 10/01/2012

MessageSujet: Un moulin à paroles   Dim 29 Avr - 10:00




« Un moulin à paroles »


Signifcation


Une personne très bavarde


Origine


Il y a le moulin qui est nommé d'après ce qu'on y moud, comme le moulin à blé, le moulin à café ou le moulin à poivre ; mais il y a aussi celui que l'on nomme d'après ce qu'il produit comme le moulin à huile, par exemple.
Et notre moulin à paroles fait incontestablement partie de la deuxième catégorie, la personne bavarde produisant, par son bavardage incessant, une quantité intarissable de paroles.
Mais qu'y moud-t-on (sachant que ce ne sont pas des moutons) ?

Eh bien rien ! Le moulin à paroles produit inlassablement son bavardage, hélas, sans qu'on l'alimente de quoi que ce soit, sans même qu'il ait besoin d'être branché sur une prise de courant, ce qui rend d'autant plus difficile la localisation de l'interrupteur qu'on aimerait parfois trouver pour lui couper le sifflet.

Cette expression, avec son sens actuel, nous vient de la deuxième moitié du XVIIIe siècle. Le 'moulin' symbolise la mécanique qui tourne sans arrêt, entraînée par le vent ou l'eau.
Mais un siècle avant, elle existait déjà. En effet, elle a d'abord désigné la langue, cet organe qui s'agite constamment dans la bouche de celui qui ne sait pas se taire.
C'est par métonymie, que celui dont le moulin à paroles fonctionne sans discontinuer est devenu lui-même un moulin à paroles.
Revenir en haut Aller en bas
soléne
Premier maître
Premier maître
avatar

Nombre de messages : 1379
Localisation : Dans les nuages
Date d'inscription : 10/01/2012

MessageSujet: Se mettre au vert   Sam 5 Mai - 15:03




« Se mettre au vert »


SIGNIFICATION

Aller se reposer, se refaire à la campagne. S'éloigner d'une situation ou d'un endroit stressant, dangereux, désagréable.


ORIGINE

Cette expression nous vient du XIXe siècle, mais c'est déjà dès le XVIe que le 'vert' désigne les prés, la campagne, la nature qui, pour les citadins (mais certainement pas pour les paysans de l'époque) était un endroit où il faisait bon se reposer, s'éloigner des soucis de la vie de tous les jours, souffler les pissenlits, effeuiller les marguerites, copuler dans la paille... toutes activités pleines d'insouciance. Par extension, le 'vert' a aussi désigné un endroit lointain ou discret permettant de s'éloigner, pour quelque raison que ce soit, d'une situation désagréable ou dangereuse. C'est ainsi que, dans le milieu des truands, se mettre au vert peut aussi signifier s'éloigner de problèmes potentiels afin de se faire oublier, au moins un temps.


EXEMPLE


« Nous resterons au Cap quelques jours de plus afin qu'il se refasse à terre. Moi-même j'y vivrai , parce que malgré l'extrême salubrité de la viande salée et des légumes secs, pris en petite quantité, j'ai besoin de me mettre au vert. » Victor Jacquemont - Correspondance

COMPLEMENT

"mettre un cheval au vert" c'est le mettre dans un pré, pour qu'il puisse manger du fourrage frais.
Revenir en haut Aller en bas
soléne
Premier maître
Premier maître
avatar

Nombre de messages : 1379
Localisation : Dans les nuages
Date d'inscription : 10/01/2012

MessageSujet: Re: Expressions du jour   Dim 6 Mai - 8:28







« Un vent à décorner les boeufs »



Signification


Un vent très violent.


Origine


Je ne sais pas vous, mais moi j'imagine bien que, pour qu'il soit capable d'arracher les cornes de bovins, il faudrait que le vent soit extrêmement fort et emporte aussi les tuiles de toit et les antennes satellite, qu'il oblige même les hérissons et les hippopotames à s'accrocher très fort de leurs petits bras musclés aux branches des arbres où ils gambadent habituellement, pour éviter d'être emportés.

L'image est donc claire, mais à ma connaissance et à celle de Météo France, personne ne s'est jamais plaint de s'être pris une corne dans la figure un jour de tempête.
Comment une telle image a-t-elle donc pu germer dans l'esprit de ceux qui l'ont inventée ?

La seule explication plausible qui court les champs est la suivante :
Lorsqu'ils sont parqués en stabulation libre dans une étable, les bovins sont susceptibles de se blesser mutuellement avec leurs cornes et d'être gênés pour accéder à leur nourriture. Pour leur éviter ça, il faut donc les écorner...Il existe pourtant des voix qui s'élèvent contre cette mutilation des animaux qu'ils considèrent comme inutile car il existerait des élevages où des bovins à cornes sont en stabulation libre sans aucune gêne.

Mais cette opération, qui se pratique alors que les animaux sont en liberté dans les champs, provoque des saignements qui attirent les mouches et autres insectes en grandes quantités, ce qui n'est pas très recommandé pour les plaies.
C'est pourquoi les paysans fûtés, profitant du fait que les mouches préfèrent faire une belote au chaud chez elles les jours de grand vent, pratiquent l'opération à ces moments-là, permettant ainsi à la plaie de sécher et cicatriser bien plus facilement.

Limpide, non ?
Mais alors que répondre lorsqu'un paysan vous assure à juste titre que l'écornage des boeufs pour la stabulation libre ne se pratique que depuis le milieu du XXe siècle et qu'on sait que l'expression est attestée depuis le XIXe ?
Eh bien il suffit de lui rétorquer que, même hors besoins liés à l'étable, l'écornage des animaux se pratique au moins depuis le XIIe siècle (date d'apparition du mot) et que, par conséquent, on peut imaginer que les paysans ont eu, depuis ce temps, largement le temps de constater l'influence du vent sur la présence des mouches et la cicatrisation des plaies.


Dernière édition par soléne le Lun 7 Mai - 12:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Speedou
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7891
Age : 51
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 04/11/2008

MessageSujet: Re: Expressions du jour   Dim 6 Mai - 20:09

Tu vas voir le vent à la télévision avec les résultats des élections ! Razz

_________________
Le monde du partage doit remplacer le partage du monde
Revenir en haut Aller en bas
soléne
Premier maître
Premier maître
avatar

Nombre de messages : 1379
Localisation : Dans les nuages
Date d'inscription : 10/01/2012

MessageSujet: Re: Expressions du jour   Dim 6 Mai - 20:23



Revenir en haut Aller en bas
soléne
Premier maître
Premier maître
avatar

Nombre de messages : 1379
Localisation : Dans les nuages
Date d'inscription : 10/01/2012

MessageSujet: Re: Expressions du jour   Lun 7 Mai - 12:09





La lune de miel



Signification


Le premier mois de mariage.



Origine


Cette expression souvent synonyme de "voyage de noces" est en fait une coutume datant de près de 4 siècles. En effet, à Babylone, pendant le premier mois de mariage, le père de la jeune épouse devait offrir de la bière à son gendre, autant que celui-ci en demandait. Cette bière, le "mead", était fabriquée à base de miel. On appelait alors ce premier mois de mariage le "mois de miel". De plus, le calendrier à cette époque était un calendrier lunaire. Par extension, l’expression est devenue "lune de miel".

Revenir en haut Aller en bas
Speedou
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7891
Age : 51
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 04/11/2008

MessageSujet: Re: Expressions du jour   Lun 7 Mai - 14:28

Au harem quelle cuite !

_________________
Le monde du partage doit remplacer le partage du monde
Revenir en haut Aller en bas
soléne
Premier maître
Premier maître
avatar

Nombre de messages : 1379
Localisation : Dans les nuages
Date d'inscription : 10/01/2012

MessageSujet: Re: Expressions du jour   Lun 7 Mai - 15:23

Speedou a écrit:
Au harem quelle cuite !


Rhoo.! ben c'est du beau Speedou....
Revenir en haut Aller en bas
soléne
Premier maître
Premier maître
avatar

Nombre de messages : 1379
Localisation : Dans les nuages
Date d'inscription : 10/01/2012

MessageSujet: Re: Expressions du jour   Mar 8 Mai - 10:45






« Il n'y a pas le feu au lac ! »


Significations

On n'est pas pressés.
Il n'y a aucune urgence.
Ça peut attendre.


Origine

L'expression d'origine, qui date du XXe siècle, est tout simplement "il n'y a pas le feu" ou, en raccourci, "y'a pas l'feu".
Son message est très clair : s'il n'y a pas le feu, il n'y a aucune raison de se presser (sous-entendu : pour aller l'éteindre).

Si quelques facétieux ont jugé utile de rajouter "au lac", c'est par moquerie de la proverbiale lenteur de nos amis Suisses qui sont supposés avoir du mal à se dépêcher..."y'a l'feu ou bien ? Bon alors si y'a pas l'feu, on n'a vraiment pas besoin de s'presser" (à prononcer avec l'accent traînant et chantant suisse, bien sûr).

Pourquoi "au lac" ? Eh bien simplement parce que le Léman est un des symboles de la Suisse et que l'ajout de l'absurdité d'un lac qui prendrait feu ne fait que rajouter un cran dans la moquerie.
Revenir en haut Aller en bas
Speedou
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7891
Age : 51
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 04/11/2008

MessageSujet: Re: Expressions du jour   Mar 8 Mai - 11:04

Cela me rappelle une blague sur les suisses :

Reûuuuuuuuné, rentre dans son café habituel en faisant une tête d'enterrement....

Le Patron, le remarque et lui dit :

Ben t'en fait une tête René !

T'es malade ?

René :

Ben, non.....je reviens des funérailles de mon collègues,Charles......... !

Le patron :

Ah, bon..... il est mort....désolé.....Et il est mort de quoi, maladie, accident,.... ?


René :

Justement, un bête accident de travail...C'est terrible, il n'a vraiment pas eu de chance !

Le patron :

Et c'est arrivé comment ?

René :

Ben, l'aut'jour, on nettoyait le cadran de l'horloge de l'église, et Charles a été fauché par la grande aiguille !

_________________
Le monde du partage doit remplacer le partage du monde
Revenir en haut Aller en bas
soléne
Premier maître
Premier maître
avatar

Nombre de messages : 1379
Localisation : Dans les nuages
Date d'inscription : 10/01/2012

MessageSujet: Re: Expressions du jour   Mer 9 Mai - 8:51







« Trempé comme une soupe »


Signification


Complètement mouillé.


Origine


Cette expression est très ancienne.
Si on essaye de la comprendre aujourd'hui, on pourrait croire qu'elle veut dire 'aussi mouillé qu'une soupe peut l'être'.

Mais en réalité, autrefois, la soupe était la tranche de pain qu'on trempait dans le bouillon et qui en ressortait forcément 'trempée comme une soupe'.
Ce n'est qu'avec le temps que le terme 'soupe' a perdu son sens d'origine pour remplacer le bouillon initial.
Ainsi “être trempé comme une soupe” signifie être complètement mouillé (le plus couramment par la pluie), “dégouliner” à l’image d’une “mouillette” de pain trempée dans le bouillon.
Revenir en haut Aller en bas
soléne
Premier maître
Premier maître
avatar

Nombre de messages : 1379
Localisation : Dans les nuages
Date d'inscription : 10/01/2012

MessageSujet: Re: Expressions du jour   Mer 16 Mai - 9:48







CLOUER LE BEC DE QUELQU'UN"



Signification



Faire taire quelqu'un



Origine


Contrairement à ce que l'on pourrait croire, le verbe "clouer" utilisé dans cette expression n'a aucun lien avec les clous que l'on plante.

"Clouer" est en fait une transformation du verbe "Clore", qui signifie tout simplement "fermer".

Il s'agit donc plutot d'empecher quelqu'un de s'exprimer en lui fermant le bec,donc la bouche, par des arguments irréfutables ou par une autorité naturelle.

Ce qui est quand même plus civilisé que d'employer un clou et un marteau !
Revenir en haut Aller en bas
soléne
Premier maître
Premier maître
avatar

Nombre de messages : 1379
Localisation : Dans les nuages
Date d'inscription : 10/01/2012

MessageSujet: Re: Expressions du jour   Sam 19 Mai - 13:44





PASSER (SAUTER ) DU COQ A L'ÂNE



Signification :

Dans une discussion ou un écrit, passer brutalement d'un sujet à un autre, sans transition ni liaison.
Par extension : tenir des propos incohérents.


Origine :

Ceux qui ont été confrontés à l'éducation d'adolescents savent que ceux-ci sont prompts à (tenter de) passer d'un sujet qui les dérange ("où en es-tu de tes devoirs ?") à un autre sans aucun lien qui les intéresse ou ne les met pas en difficulté.
Le passage du coq à l'âne, ils savent parfaitement le pratiquer quand cela les arrange.

Malheureusement, aujourd'hui, le pourquoi de l'âne opposé au coq s'est complètement perdu et il semble n'exister aucune explication réellement satisfaisante de la présence de ces deux animaux dans l'expression.

Tout ce qu'on sait, c'est qu'elle est très ancienne, puisqu'au XIVe siècle, on disait déjà "saillir du coq en l'asne", puis au XVe, "sauter du coq à l'asne".

Duneton, sans pouvoir en apporter de preuve, évoque une possible confusion entre l'âne et la 'cane' (la femelle du canard), parce que, jusqu'à la fin du XIIIe siècle, l'âne désignait la cane. Mais l'asne (le baudet) se prononçant de la même manière, puis se transformant ensuite en âne, c'est lui qui serait resté dans les mémoires.
L'ancienne version de l'expres​sion(avec 'saillir') aurait alors évoqué des rapports bizarres entre un coq et une cane, mais sans qu'on puisse vraiment établir un lien avec la signification qui nous en reste.
Revenir en haut Aller en bas
soléne
Premier maître
Premier maître
avatar

Nombre de messages : 1379
Localisation : Dans les nuages
Date d'inscription : 10/01/2012

MessageSujet: Re: Expressions du jour   Dim 20 Mai - 14:40






Beau comme un camion"



Signification


Joli, mignon, superbe.


Origine



C'est au milieu du XXe siècle que l'expression commence à apparaître. A la base, on part d'une ironie car peu de monde trouve un camion joli ou beau. Mais cette expression veut bien dire gracieux et beau. Donc, dans ce même sens, on utilise le mot camion pour amplifier, pour grossir l'importance de l'adjectif "beau".
Revenir en haut Aller en bas
soléne
Premier maître
Premier maître
avatar

Nombre de messages : 1379
Localisation : Dans les nuages
Date d'inscription : 10/01/2012

MessageSujet: Re: Expressions du jour   Lun 28 Mai - 8:18





Chercher une aiguille dans une botte (meule) de foin


Signification


Chercher une chose presque introuvable.
Vouloir réaliser une chose extrêmement difficile.



Origine


La date d'apparition de cette expression n'est pas connue.
Madame de Sévigné l'emploie en 1652, mais il est probable qu'elle soit antérieure.

Quant au sens, l'expression contient une image suffisamment limpide.
Quiconque a déjà tenté de
retrouver une personne perdue dans une foule,
chercher une information pertinente sur Internet,
trouver l'origine de l'expression chercher une aiguille dans une meule de foin pour l'écrire sur son site,
s'est vite rendu compte qu'il a entrepris une tâche aussi difficile que de tenter de retrouver une véritable aiguille de couture tombée au milieu d'une botte de vrai foin (sans être muni d'un détecteur de métaux très sensible, bien sûr).

Revenir en haut Aller en bas
soléne
Premier maître
Premier maître
avatar

Nombre de messages : 1379
Localisation : Dans les nuages
Date d'inscription : 10/01/2012

MessageSujet: Re: Expressions du jour   Mer 30 Mai - 7:06





Pleurer comme une madeleine »


Signification.

Pleurer abondamment.


Origine.


On se doute bien qu'une jolie petite madeleine à la peau bien bronzée et à la chair moelleuse doit être extrêmement triste à l'idée de finir sa vie en étant broyée par les dents d'un gourmand ; mais de là à servir de modèle de pleureuse, c'est quand même douteux.

Je ne vous étonnerai donc pas en vous informant que l'origine de cette expression est ailleurs.
Il suffit déjà de remplacer le 'm' de 'madeleine' par une majuscule, pour comprendre que la Madeleine qui nous intéresse ici est une femme. Reste à savoir laquelle.

Eh bien il nous faut remonter à la première moitié du premier siècle de notre ère.
Comme vous connaissez par coeur la Bible, et même s'il existe de nombreuses variantes de l'histoire de Marie la Magdaléenne (alias Marie-Madeleine ou Madeleine, du grec Magdalênê ), vous savez qu'une ancienne prostituée (anonyme selon certains, Marie-Madeleine selon d'autres) envahie par le remords a tellement pleuré devant le Christ en lui confessant ses péchés, qu'elle a pu lui laver les pieds de ses pleurs, avant de les sécher avec ses cheveux.
Il n'en a pas fallu beaucoup plus pour qu'elle devienne le modèle de notre expression.

Si la première apparition de cette locution semble être chez Balzac au XIXe siècle, au XIIIe, "faire la Madeleine" voulait dire "affecter le repentir".
Revenir en haut Aller en bas
soléne
Premier maître
Premier maître
avatar

Nombre de messages : 1379
Localisation : Dans les nuages
Date d'inscription : 10/01/2012

MessageSujet: Re: Expressions du jour   Jeu 7 Juin - 9:20








" Montrer patte blanche"


Signification



Donner un signe de reconnaissance pour être autorisé à entrer dans un lieu.



Origine



Cette expression semble avoir été popularisée par la fable de La Fontaine : "Le loup, la chèvre et le chevreau". Dans cette fable, la chèvre s’absente en laissant son biquet seul. Elle lui recommande de n’ouvrir à personne et d’attendre qu’elle revienne et prononce une phrase spécifique avant de la laisser entrer. Lorsque le biquet entend frapper à la porte, il demande, en plus de la phrase, de "montrer patte blanche". Comme chacun sait, ce n’était pas la chèvre qui était derrière la porte, mais le loup. Aucune trace de cette expression n’a été trouvée avant le 19ème siècle, soit deux siècles après la mort de La Fontaine. Certains pensent qu’elle se serait popularisée grâce à l’enseignement des fables à l’école.

Revenir en haut Aller en bas
soléne
Premier maître
Premier maître
avatar

Nombre de messages : 1379
Localisation : Dans les nuages
Date d'inscription : 10/01/2012

MessageSujet: Re: Expressions du jour   Sam 9 Juin - 22:50




« Etre tiré à quatre épingles »


Signification

Être vêtu avec un soin méticuleux.

Origine.

Prenez un carré de tissu.
Si vous voulez qu'il soit bien tendu (ou tiré) une fois posé sur une surface, il vous suffit de quatre épingles, une plantée à chaque coin.
Voilà qui peut suffire à expliquer d'où vient l'image d'un vêtement bien en place (ou sans plis, donc bien tendu) sur quelqu'un.

Cette expression est née à la fin du XVIIe siècle.
Au siècle précédent, on disait déjà d'une personne qui avait des vêtements bien ajustés qu'elle était "bien tirée" (pensez aux jambières ou bas-de-chausses, sortes de bas que les bourgeois ou les nobles portaient autrefois et qui devaient être bien tirés vers le haut pour faire un minimum de plis).
Le 'quatre' peut aussi être compris comme 'au maximum' (des vêtements ajustés au mieux) tel qu'il est également utilisé dans des expressions comme "monter des marches quatre à quatre" ou bien "se mettre en quatre".

Aux XVIIe et XVIIIe siècle, cette expression désignait quelqu'un "vêtu avec art, avec symétrie". Elle a pris depuis un sens un peu plus péjoratif en étant plus souvent appliquée à quelqu'un à la tenue un peu trop soignée.
Revenir en haut Aller en bas
soléne
Premier maître
Premier maître
avatar

Nombre de messages : 1379
Localisation : Dans les nuages
Date d'inscription : 10/01/2012

MessageSujet: Re: Expressions du jour   Jeu 14 Juin - 14:27








Mettre de l'eau dans son vin .




Signification



Etre plus modéré.
Modérer ses exigences ou ses ambitions.




Origine




"Mettre de l’eau dans son vin" est une expression qui est née vers le milieu du XVe siècle. A la base, elle s’entendait dans le sens de "faire passer sa colère". Mais aujourd’hui, elle concerne plutôt des prétentions qu’il faudrait revoir à la baisse.

Quel gâchis ! Oser diluer son verre de Kiravi ( et ) avec de l'eau, est-ce bien raisonnable ?
C'est pourtant bien ce qu'on appelle 'couper' son vin. Si cela en dénature incontestablement le goût pour les connaisseurs, cela a l'avantage pour les autres de le rendre moins alcoolisé et d'en diminuer le corps, la cuisse, la générosité, etc. (choisissez un ou plusieurs des qualificatifs couramment utilisés par les oenologues).

Cette atténuation des effets ou des qualités du vin par l'eau se retrouve dans le sens figuré de cette expression qui est ancienne puisqu'on en trouve une forme dès le milieu du XVIe siècle.
Et son sens a aussi évolué car si, aujourd'hui, elle s'applique principalement aux exigences ou aux prétentions, en 1636, Fleury de Bellingen en donnait la signification "modérer ses passions comme la chaleur excessive du vin est tempérée par le meslange de l'eau" et Oudin, 20 ans plus tard, en disait "se modérer, passer sa colère".




Revenir en haut Aller en bas
soléne
Premier maître
Premier maître
avatar

Nombre de messages : 1379
Localisation : Dans les nuages
Date d'inscription : 10/01/2012

MessageSujet: Re: Expressions du jour   Ven 15 Juin - 16:15





« Avoir le cafard »


Signification


Avoir des idées noires, être déprimé.


Origine


Le mot cafard a quatre sens en français.

Le premier est oublié. Au XVIe siècle, il désignait une personne non ou peu croyante qui faisait croire qu'elle l'était profondément. Un bigot, un faux dévot ou un fourbe, donc.
Ce mot viendrait de l'arabe 'kafir' qui voulait dire 'mécréant, renégat'.

Il désigne aussi une personne qui dénonce les autres (qui 'cafarde'), sens qui vient probablement du précédent, par allusion à la personne qui a un comportement hypocrite ou fourbe.

Ensuite, il y a ce sympathique petit insecte marron ou noir qui s'agite avec de nombreux congénères dans les recoins sans lumières.
Là encore, le nom vient peut-être du premier sens de cafard, par comparaison au bigot vêtu de sombre et qui fait les choses en cachette.

Quant au cafard de notre expression, il semble que ce soit Charles Baudelaire qui l'ait introduit dans "Les Fleurs du Mal" en 1857. Tout comme il a popularisé le mot anglais 'spleen' avec le même sens de tristesse, de mélancolie.

Parlant du Démon :
« Parfois il prend, sachant mon grand amour de l'Art,
La forme de la plus séduisante des femmes,
Et, sous de spécieux prétextes de cafard,
Accoutume ma lèvre à des philtres infâmes. »

Maurice Rat, qui n'avait pas dû bien lire Baudelaire, place l'origine de cette expression plus tard, entre 1875 et 1900 dans les troupes d'Afrique et plus particulièrement dans la Légion Étrangère.
Peut-être est-ce parce qu'elle a été répandue là-bas par un légionnaire poète qui lisait les Fleurs du Mâle ? A moins que cela ne vienne du fait que, quand il y en a, les cafards sont légion et qu'ils grouillent comme les idées noires le font dans la tête.
Revenir en haut Aller en bas
soléne
Premier maître
Premier maître
avatar

Nombre de messages : 1379
Localisation : Dans les nuages
Date d'inscription : 10/01/2012

MessageSujet: Re: Expressions du jour   Dim 17 Juin - 17:21





"ETRE MARRON"



Signification.



Etre dupé ,être trompé


Origine.


Cette expression est formée de l'adjectif "marron", lui-meme issu du mot "cimarron", terme des Caraibes espagnoles qui signifiait "sauvage". Au milieu du XVII Siècle, cet adjectif qualifiait un animal domestique retourné à l'état de nature. Puis, vers 1660, les colons ont détournés son sens premier pour désigner, de facon péjorative, un esclave noir qui s'était enfui pour recouvrer sa liberté.

Et comme malheueusement l'esclave était souvent rattrapié et chatié, l'expression "etre marron" a pris, au XIXSiècle, le sens d'"etre attrapé" ou "eu", puis, avec le glissement péjoratif, "être bien eu" et "être dupé".
Peu à peu, l'idée de délit, de situation illégale appelant sanction devient de moins en moins pertinente et de nos jours cette expression française signifie plus largement être dupé ou roulé et se rapproche d'une autre expression française à savoir "être chocolat



Revenir en haut Aller en bas
soléne
Premier maître
Premier maître
avatar

Nombre de messages : 1379
Localisation : Dans les nuages
Date d'inscription : 10/01/2012

MessageSujet: Re: Expressions du jour   Lun 18 Juin - 15:19





« Avoir du pain sur la planche »


Signification.


Avoir beaucoup de travail, de tâches à accomplir.


Origine



Avant le début du XXe siècle, cette expression voulait dire tout autre chose, puisqu’elle signifiait « avoir des ressources pour l’avenir, être assuré de ne manquer de rien ».
L’image s’explique à l’époque où le pain pouvait être conservé longtemps avant d’être mangé et où avoir de nombreuses miches posées sur leurs planches de stockage, c’était avoir de quoi tenir un moment.Le fait que l’expression a changé de sens peut s’expliquer de deux manières.La fin de ce pain ‘de longue durée’ remplacé progressivement par le pain que nous achetons chaque jour à la boulangerie y a probablement aidé.
On a pu alors imaginer les pains crus que le boulanger pose d’abord sur une planche après les avoir façonnés, avant de les mettre au four.
S’il est au début de son travail de cuisson, cet homme a ‘des pains ou du pain sur la planche‘ avant de l’avoir entièrement terminé.

L’autre explication vient de Claude Duneton.
Elle remonterait d’abord à une expression argotique utilisée par les voyous, « la planche au pain », qui désignait le tribunal (par allusion à sa position élevée comme les planches où le pain était conservé).
En plus, à cette époque de royauté, « manger le pain du roi » cela voulait dire être en prison ou aux galères (ou à l’armée), le pain étant fourni gratuitement par l’État, donc le roi.
La combinaison de ces deux expressions a fait que les voyous ont assimilé les années de galère ou de bagne gentiment distribuées par le tribunal (des sortes de rations) à autant de « pains sur la planche », ces derniers prenant alors le sens de ‘corvées’, là où auparavant ils avaient le sens de ‘ressources’.
Revenir en haut Aller en bas
soléne
Premier maître
Premier maître
avatar

Nombre de messages : 1379
Localisation : Dans les nuages
Date d'inscription : 10/01/2012

MessageSujet: Expression du jour   Mer 4 Juil - 22:05






Vieux comme Hérode


Signification



Très ancien, très vieux.



Origine


Cette expression s’applique principalement à des choses “Cette maison est vieille comme Hérode”.


Elle est citée par Furetière au XVIIe siècle, mais sa date d’apparition semble inconnue.

Contrairement à Mathusalem qui, lui, vécu ‘réellement’ très vieux (969 ans, excusez du peu !), aucun des différents Hérode connus qui faisaient partie d’une dynastie de rois de Judée, n’a eu une extrême longévité.


Si le premier, Hérode Ier le Grand, a quand même vécu 69 ans, ce qui pour l’époque était une durée de vie rare, ce n’était quand même pas suffisant pour qu’il marque les siècles de cette manière.

Alors, soit c’est le cumul des règnes des 6 Hérode, qui se sont succédé de 73 avant J.C. jusqu’en l’an 93, qui a marqué les esprits au point de donner naissance à notre locution, soit il faut simplement la comprendre comme “assez vieux pour remonter au temps d’Hérode”.

Parmi les plus connus de ces souverains, on trouve donc Hérode Ier le Grand qui, selon les Evangiles, fut l’instigateur du massacre des Innocents et Hérode Antipas un de ses fils qui, d’après la même source, fit mourir Jean-Baptiste.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Expressions du jour   

Revenir en haut Aller en bas
 
Expressions du jour
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Séjour linguistique / Cours de polonais en Pologne
» Rions un peu avec humour du jour.
» 1 blague par jour du Père Noël ^^
» 6eme jour de protéines pures et je n'ai pas le livre
» Un jour en Normandie.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Planete Speedou :: Espace détente-
Sauter vers: