Planete Speedou
Bonjour et bienvenue sur le forum de La Planète Speedou,

Avant de vous inscrire, nous vous invitons à prendre connaissance du règlement.
Nous rappelons que bien que les inscriptions sont gratuites, que la présentation est obligatoire :

L'inscription implique l'acceptation sans conditions de ce règlement, si vous ne l'acceptez pas, ne vous inscrivez pas. Veuillez s'il vous plait lire très attentivement celui-ci.

Nous ne donnons que 7 jours à compter du jour d'activation pour vous présenter, ce qui est la moindre des choses quand on entre dans une communauté tel qu'un forum. Passé ce délai, votre profil sera considéré comme faisant parti de la catégorie des "visiteurs" et celui-ci sera effacé du forum, en partant du principe que vous ne respectez pas au sens strict le règlement et au sens large les membres de la communauté qui vous ont accueillis !(ouvert) des "Membres de la Planète".

Nous comptons aussi sur vous pour respecter un délais raisonnable pour créer ou répondre à quelques sujets.




Planete Speedou

Forum de détente, de partage, d'amitié, sans prise de tête !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue ,Bienvenido, L'aaslama, Ahlan wa sahlan, 歡迎, 반갑습니다, добро пожаловать, Welcome, Καλός ήλθατε, Bonvenon, Gratus mihi venis, , مرحبا, Welkom, bonavinuta sur la Planète Speedou .............
Veuillez lire le règlement avant toute inscription et vous présenter aux autres membres après celle-ci, merci !
Si vous avez des questions à poser avant de vous inscrire, faites le dans la rubrique juste en dessous du règlement !
Voter pour la Planète Speedou

Weborama mesure d'audience et statistiques Votez pour ce site

Partagez | 
 

 Mes séries Cultes - Cosmos 1999 (Space: 1999)

Aller en bas 
AuteurMessage
Speedou
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7891
Age : 52
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 04/11/2008

MessageSujet: Mes séries Cultes - Cosmos 1999 (Space: 1999)   Lun 17 Mai - 10:47

Cosmos 1999





Cosmos 1999 (Space: 1999) est une série télévisée britannique, en 48 épisodes de 47 minutes, créée par Gerry Anderson et Sylvia Anderson et diffusée entre le 4 septembre 1975 et le 7 mai 1978 sur ITV. En France, la première saison a été diffusée à partir du 13 décembre 1975 sur TF1 dans l'émission Samedi est à vous. La seconde, ainsi que les épisodes inédits de la première, ont été diffusés d’août 1987 à février 1988 sur La Cinq. Au Québec, la série est présentée à la Société Radio-Canada, ainsi qu'au réseau CBC en anglais.

Symboliquement, la chaîne câble/satellite Série Club la proposa également… le 13 septembre 1999. TF1 Vidéo a sorti l’intégrale de la série en DVD (12 disques + 1 disque bonus) en juin 2002. Une nouvelle édition de cette intégrale avec une nouvelle présentation est disponible en DVD depuis octobre 2008.

L'histoire

En 1999, la Terre entrepose ses déchets nucléaires sur la Lune où elle a déjà installé une base lunaire nommée Alpha. Le 13 septembre, une explosion de ces stocks provoque une telle réaction en chaîne que la Lune quitte l’orbite terrestre puis le système solaire. Dans l’incapacité de regagner la Terre, les 311 survivants commandés par le charismatique commandant Koenig, errent sur l’astre dans le cosmos et affrontent toutes sortes de dangers.

Seules deux saisons d’épisodes ont été tournées :

la première, considérée par la plupart de ses admirateurs comme l’essentielle, abordait sans doute avec excès des thèmes philosophiques ;

la seconde, affichant plus voire trop de spectacle pour toucher le public américain qui n’avait pas accepté la première version, a contribué à la fin de la série.

Rôles principaux


* Martin Landau (VF : Vincent Davy) : Commandant John Koenig
* Barbara Bain (VF : Diane Arcand) : Docteur Helena Russell
* Barry Morse (VF : Robert Rivard) : Professeur Victor Bergman
* Nick Tate (VF : Benoît Marleau) : Alan Carter
* Prentis Hancock (VF : Hubert Noël) : Paul Morrow
* Zienia Merton (VF : Claudine Chatel) : Sandra Benes
* Clifton Jones (VF : Daniel Roussel) : David Kano
* Anton Phillips : Docteur Bob Mathias
* Suzanne Roquette : Tanya Alexander
* Barbara Kelly : Voix de l'ordinateur d'Alpha (VO)



Première saison (1975-1976)


1. À la dérive (Breakaway) (TF1, 13/12/1975)
2. Question de vie ou de mort (Matter of Life and Death) (TF1, 08/01/1977)
3. Le Soleil noir (Black Sun) (TF1, 05/02/1977)
4. L’Anneau de la Lune (Ring Around the Moon) (TF1, 10/04/1976)
5. Direction Terre (Earthbound) (TF1, 03/04/1977)
6. Autre temps, autre lieu (Another Time, Another Place) (TF1, 20/12/1975)
7. Le Maillon (Missing Link) (TF1, 23/08/1980)
8. Le Gardien du Piri (Guardian of Piri) (TF1, 26/02/1977)
9. Puissance de la vie (Force of Life) (TF1, 28/02/1976)
10. L’Enfant d’Alpha (Alpha Child) (TF1, 14/02/1976)
11. Le Dernier crépuscule (The Last Sunset) (TF1, 19/02/1977)
12. Le Retour du voyageur (Voyager’s Return) (TF1, 15/01/1977)
13. Collision inévitable (Collision Course) (TF1, 31/01/1976)
14. Un autre royaume de la mort (Death’s other Dominion) (TF1, 19/06/1976)
15. Le Grand cercle (The Full Circle) (TF1, 24/01/1976)
16. Au bout de l’éternité (End of Eternity) (TF1, 17/01/1976)
17. Ruses de guerre (War Games) (TF1, 10/01/1976)
18. Le Dernier adversaire (The Last Enemy) (TF1, 05/03/1977)
19. En désarroi (The Troubled Spirit) (TF1, 29/01/1977)
20. Cerveau spatial (Space Brain) (TF1, 22/01/1977)
21. La machine infernale (The Infernal Machine) (TF1, 12/02/1977)
22. La Mission des Dariens (Mission of the Darians) (TF1, 03/01/1976)
23. Le Domaine du dragon (Dragon’s Domain) (TF1, 12/03/1977)
24. Le Testament d’Arcadie (The Testament of Arkadia) (TF1, 27/12/1975)

Deuxième Saison (1976-1978)

1. La Métamorphose (The Metamorph)
2. Les Exilés (The Exiles)
3. En route vers l’infini (Journey to Where)
4. Humain, ne serait-ce qu’un moment (One Moment of Humanity)
5. Le Cerveau ordinateur (Brian the Brain)
6. Une autre Terre (New Adam, New Eve)
7. La Planète Archanon (The Mark of Archanon)
8. Les Directives de Luton (The Rules of Luton)
9. Tout ce qui reluit (All That Glisters)
10. Taybor, le commerçant (The Taybor)
11. Le Secret de la caverne (Seed of Destruction)
12. Les Chrysalides AB (The AB Chrysalis)
13. Catacombes de la Lune (Catacombs of the Moon)
14. Déformation spatiale (Space Warp)
15. Une question d’équilibre (A Matter of Balance)
16. Le Nuage qui tue (The Beta Cloud)
17. L’Élément lambda (The Lambda Factor)
18. Un message d’espoir - 1re partie (The Bringers of Wonder - Part 1)
19. Un message d’espoir - 2e partie (The Bringers of Wonder - Part 2)
20. Le Spectre (The Seance Spectre)
21. Dorzak (Dorzak)
22. La Planète du diable (Devil’s Planet)
23. Le Syndrome de l’immunité (The Immunity Syndrome)
24. Les Dorcons (The Dorcons)

Plusieurs téléfilms sont sortis, en utilisant un remontage de différentes scènes d’épisodes de la série :

* 1978 : Destination Moonbase Alpha, à partir du double épisode Un message d’espoir.
* 1979 : Alien Attack, à partir des épisodes À la dérive et Ruses de guerre.
* 1982 : Journey Through the Black Sun, à partir des épisodes Collision inévitable et Le Soleil noir.
* 1982 : Cosmic Princess, à partir des épisodes La Métamorphose et Déformation.

Créée par le père des Sentinelles de l’air, cette série connut un succès considérable notamment en Grande-Bretagne, en France et au Japon où elle influença fortement le graphisme de certains mangas. L’utilisation pour la première fois de la musique classique (L’Adagio d'Albinoni dans « Le Domaine du dragon » (1-23)) mais surtout son graphisme dans l’ensemble de la série, rappelle l’univers du film 2001, l’Odyssée de l’espace, car plusieurs personnes ont coopéré aux deux œuvres.

Le directeur des effets spéciaux, Brian Johnson, et la plupart des membres de son équipe ont ensuite travaillé sur Alien - Le huitième passager et L’Empire contre-attaque.

Cette série est en quelque sorte la suite de l’éphémère série UFO, alerte dans l’espace (UFO) créée en 1970 par Gerry et Sylvia Anderson.

Gerry Anderson s’était vu imposer la contrainte que la future série ne devait pas se dérouler sur la Terre, d’où l’idée d’une base lunaire projetée hors du système solaire.

L’audience de la première saison de Cosmos 1999 ayant été décevante aux États-Unis, il fut décidé d’apporter plusieurs changements pour la deuxième. Ainsi, le personnage de Victor Bergman fut éliminé, on ajouta le personnage de Maya et le vaste centre de commandement de la base Alpha fut remplacé par un poste de contrôle plus petit et souterrain (officiellement pour des raisons de sécurité). Paul Morrow, le chef de la sécurité de la première saison, fut remplacé par Tony Verdeschi. La disparition du professeur Bergman et de Paul Morrow ne fut pas très bien expliquée dans la saison deux. Il semblerait que leur disparition soit attribuée à un écrasement d’un aigle transporteur. Plus fondamentalement, on abandonna le fil conducteur de la première saison, soit la notion que l’épopée des habitants d’Alpha avait une finalité, pour adopter une approche plus conventionnelle basée sur des effets spéciaux et un nouveau méchant à chaque semaine. La deuxième saison de la série est la moins aimée des deux dans la plupart des pays.

Pendant la deuxième saison, quasiment chaque épisode commence par un journal de bord, généralement par le Dr Russell, qui nous donne le nombre de jours passés dans l'espace depuis que la lune a quitté l'orbite terrestre, nombre qui au lieu d'être cohérent au fil des épisodes est totalement aléatoire.

Petit complément d'info :




n 1969 et 1970, Gerry Anderson se lance dans la production d'un programme intitulé "UFO", une série de 26 épisodes interprétée par George Sewell et Ed Bishop et diffusée du 16 septembre 1970 au 15 mars 1973 sur ATV Midland, au Royaume-Uni. Ce programme concernait le SHADO, une organisation secrète qui s'oppose à l'invasion de la terre par les extraterrestres. (Il est à noter que cette série fut la première production de Gerry Anderson jouée par de véritables comédiens, Anderson s'étant tout d'abord fait connaître grâce à ses séries utilisant des marionnettes tout au long des années 1960).

En 1973, alors que la première saison d'"UFO" a rencontré un grand succès aux Etats-Unis, les préparatifs vont bon train pour une seconde saison. Toutefois, en quelques semaines, après une chute sérieuse des indices d'audience, Lew Grade, haut responsable d'ITC, la maison de financement et de production de la série, décide de l'abandonner et de passer à autre chose. Cependant, Gerry Anderson parvient à le convaincre que le temps et l'argent utilisés pour la préparation de la seconde saison ne l'ont pas été en vain. Ceci peut constituer le point de départ d'une nouvelle série. (Petite remarque utile, Gerry Anderson se devait d'aller très vite car les techniciens des studios Pinewood, dans la banlieue de Londres, ont le réputation de détruire très rapidement les décors existants de peur de ne plus avoir de travail par la suite...).

Les producteurs envisagent de confier les rôles de John Koenig et Helena Russell à Robert Culp (dont le grand succès personnel sont les programmes "Trackdown" qui vit les débuts de Steve Mc Queen et surtout "Les Espions" diffusé du 15 septembre 1965 au 9 septembre 1968, sur NBC, n.d.l.r.) et Katherine Ross. Mais, dans l'espoir de conquérir plus facilement le marché américain, et sur les conseils d'ITC New York, ce sont Martin Landau et Barbara Bain, alors très célèbres pour leurs prestations dans "Mission Impossible", de 1966 à 1969, qui sont contactés et, après d'âpres tractations financières, engagés.

Les effets spéciaux sont confiés à Brian Johnson et Nick Allder, le premier ayant travaillé sur "2001, l'Odyssée de l'Espace". C'est Keith Wilson qui prend en charge l'aspect visuel du show en créant tous les décors : l'intérieur des vaisseaux, le poste de commandement, le bureau de Koenig, les couloirs, etc... Pour ce faire, il met au point un ensemble de panneaux modulables qu'il pourra démonter et assembler à sa guise, selon les besoins spécifiques de chaque scénario, et ainsi faire découvrir aux téléspectateurs de nouvelles sections de la base lunaire Alpha. Côté technique, les Alphans se servent d'un communicateur portatif, le Comlock, équipé du plus petit écran de télévision existant au monde à l'époque. Pour les gros plans, il est relié à un câble dissimulé par le bras des acteurs. Les costumes sont confiés à Rudi Gernreich, un couturier très connu et qui crée des uniformes unisexes.

Le tournage du pilote débute le 11 novembre 1973. Alors qu'un pilote exige de 8 à 11 jours de travail, "A la dérive" occupe l'équipe de production pendant 6 semaines ! Il semble que ce pilote permit de mettre au point et de tester beaucoup de détails techniques qui deviendront la marque de fabrique du show, d'où cette durée peu commune. Une des difficultés qui ne cessera de gêner le tournage est la taille du poste de commandement. La mise en place des éclairages prend beaucoup de temps. De plus, dans cet énorme décor, occupant à lui seul un plateau entier des studios Pinewood, le pas des acteurs résonne fortement, ce qui obligera à l'emploi de tapis de mousse pour atténuer le bruit. Du côté des personnages, Alan Carter s'impose finalement pour toute la série, contrairement à ce qui était prévu.

La réalisation des épisodes est exécutée en Angleterre mais les capitaux viennent des USA. C'est pourquoi, pendant le tournage, les responsables américains demandent souvent que les scénarios soient retravaillés, au grand dam des scénaristes, pour inclure par exemple plus de jolies filles ou pour demander que les épisodes soient plus rapides ! En conséquence de quoi, de nombreux scripts sont prêts tardivement et le rythme de tournage s'en ressent. Il faudra plus d'un an pour achever la mise en boîte des 24 premiers épisodes puisque les dernières prises de vue ont lieu en avril 1975. A peine ceci est-il terminé que Gerry Anderson et sa femme Sylvia se séparent. Sylvia Anderson quitte donc ses fonctions de productrice, ce qui aura une lourde répercussion sur le contenu de la seconde saison.

"Cosmos 1999" débarque sur les écrans américains et britanniques en septembre 1975 (en France, ce sera en décembre 1975, dans la mythique émission "La Une est à vous". Malheureusement, aucun des trois grands networks n'a voulu acheter la série malgré une campagne de promotion exceptionnelle. Les producteurs ont donc été dans l'obligation de la vendre à une multitude de chaînes régionales pour une diffusion selon le principe de la syndication, ce qui a quelque peu réduit l'impact qu'aurait donné une présentation à l'échelon national. Barbara Bain et Martin Landau participent alors activement à la présentation du show en enregistrant, pour certaines chaînes locales, des messages promotionnels.

En dépit du désintérêt de ABC, NBC et CBS, le succès est au rendez-vous, comme dans le monde entier ("Cosmos 1999" est vendu dans plus de cent pays), seul le Royaume-Uni fait exception car la série y est programmé sur ATV Midland à des horaires les plus farfelus. Décidément nul n'est prophète dans son pays... Bien évidemment, "Cosmos 1999" est très vite comparé à "Star Trek" et certaines critiques, américaines pour l'essentiel, estiment que les acteurs sont trop figés ressemblant aux marionnettes qu'a si bien connues Gerry Anderson dans de précédentes séries, et que les scénarios n'ont ni queue ni tête, ce qui est ridicule surtout pour la première saison. Peut-être la série souffre-t-elle d'être trop britannique...

En prévision d'une deuxième saison, le scénariste Johnny Byrne écrit de nouvelles histoires. Ce sont "L'Esprit Biologique" et "Les Enfants des Dieux" qui sont destinés à être les deux premiers épisodes de cette nouvelle saison. Un troisième script est également développé : "Le Visage de l'Eden". Après plusieurs mois d'attente, les acteurs étaient certains de rempiler pour une nouvelle année. Ainsi, fin 1975, ITC annonce qu'elle lance une deuxième saison dont le tournage commencera en janvier 1976. Prenant bonne note des critiques formulées, les dirigeants insistent fortement auprès de Gerry Anderson pour qu'il parte à la recherche d'un nouveau producteur. L'homme idoine aurait pour mission d'orienter "Cosmos 1999" vers les goûts du public américain. C'est Fred Freiberger (le producteur de quelques épisodes de la série "Les Mystères de l'Ouest" pendant la saison 65/66 et surtout celui de la 3è saison, 66/69, de "Star Trek", que les trekkeurs considèrent comme le fossoyeur de la mythique série, n.d.l.r.) qui prend en main les destinées de la base Alpha. Gerry Anderson se réservant le poste de producteur exécutif. Freiberger crée le personnage de Maya qui convaincra définitivement ITC de financer de nouveaux épisodes. Il visionne seulement huit épisodes, s'incline devant la qualité des effets spéciaux mais déplore que les personnages ne sachent pas sourire et passent leur temps à discuter au lieu de laisser place à de l'action.

l décide de supprimer les personnages du professeur Bergman, de David Kano et de Paul Morrow (son interprète Prentis Hancock ne sera jamais informé et ignorera même qu'une seconde série se tournait). Ils sont remplacés par l'extraterrestre polymorphe Maya et par Tony Verdeschi, le chef de la sécurité (pour incarner Maya, la production fait appel à Catherine Schell déjà vue dans l'épisode 11 : "Les Gardiens de Piri" dirigé par Charles Chrichton, et pour Tony Verdeschi à Tony Anholt dont le précédent succès s'intitule "Poigne de Fer et Séduction", un show produit par Gerry Anderson pour la BBC et comprenant 52 épisodes de 30 minutes diffusés à partir du 29 septembre 1975 jusqu'en 1974).

Freiberger décide également d'en finir avec les histoires pseudo-philosophiques et de concentrer les scénarios sur plus d'action et d'humour. Le poste principal disparaît pour laisser place à un décor plus confiné.

Le superbe générique pulsé par la musique de Barry Gray disparaît lui aussi et se voit remplacé par une composition de Derek Wadsworth, plus en adéquation avec le nouveau rythme insufflé au programme (autre particularité, un commentaire d'introduction au début de chaque épisode qui rappelle le nombre de jours depuis que la Lune a quitté son orbite, accompagné d'une brève description de la situation dans la base Alpha, gimmick qui n'est pas sans remémorer les épisodes de "Star Trek" où cette technique scénaristique avait déjà été employée, n.d.l.r.).

D'après les témoignages recueillis des années plus tard auprès de Gerry Anderson, ITC ne souhaitait garder de la distribution originelle que Martin Landau. Le personnage d'Helena Russell ne sera sauvé in extremis mais Nick Tate, le fougueux Alan Carter, confirme que seuls Koenig et Russell devaient être présents dans la seconde saison. Fred Freiberger décidera de réintégrer Alan Carter dans l'équipe après s'être rendu compte que le personnage était extrêmement populaire aux USA, et surtout parce que ses propres enfants en étaient fans! Toutefois Carter demeurera un rôle de second plan. Tout comme Sandra dont l'interprète, Zenia Merton, n'a pas de mots assez durs à l'encontre de Freiberger.

En effet, lors de la première saison, tous les acteurs étaient sous contrat pour 24 épisodes. Mais Freiberger ne souhaitait plus la présence de Zenia dans le show, et ne l'engagea plus qu'au coup par coup, ce qui réduisit son salaire de beaucoup. Elle décida alors, après le 3è épisode, de quitter la série, étant remplacé à son poste par Yasuko Nagazumi, alias Yasko, et surtout épouse du réalisateur Ray Austin (ancien régleur des cascades sur la série "Chapeau Melon et Bottes de Cuir", devenu ensuite un des metteurs en scène parmi les plus prolifiques de la télévision américaine). C'est Barbara Bain qui exigera le rappel de Zenia Merton plusieurs mois plus tard pour jouer dans l'épisode : "Le Rappel qui Tue".

Le tournage de la seconde saison débute fin janvier 1976 avec l'épisode "La Métamorphose", d'après le scénario de Johnny Byrne. Ce dernier est obligé de retravailler son histoire pour s'adapter au nouveau format et ainsi justifier l'arrivée de Maya. Quant aux disparitions de Bergman, Morrow et Kano, elles ne seront jamais expliquées. Le rythme est nettement plus soutenu, tout doit être filmé en 11 mois, ce qui oblige la production à tourner parfois deux épisodes en même temps. Cela explique que Koenig, par moment avec Maya, soit absents de certaines aventures, le reste de l'équipe étant occupé par un autre scénario.

Fred Freiberger refusera le scénario de Byrne intitulé : "Children of the Gods" car il implique la mort d'un enfant venu du futur pour observer ses ancêtres alphans, élément jugé trop noir. Freiberger exprimera ses talents de scénariste sous le pseudonyme de Charles Woodgrove en écrivant "Le nuage qui tue", "Les Directives de Luton" ou "Déformation Spatiale". Ce qui conduira la scénariste Johnny Byrne, bien plus tard, à préciser que lui et Freiberger vivaient sur deux planètes différentes au regard de leur approche respective du show et de ses trames scénaristiques.

Cette deuxième mouture de "Cosmos 1999" va ravir ceux qui avaient critiqué la série, même si certains lui reprochent cette fois d'avoir choisi un style complètement à l'opposée de la première année. Mais elle en déroute plus d'un tant le changement de style est criard, en particulier les fans de la première heure. Résultat : les taux d'écoute ne s'améliorent pas. Au même moment, ITC décide de s'orienter vers la production cinématographique. Ainsi, la série est annulée fin 1976. Cependant, depuis cette époque, "Cosmos 1999" est définitivement entrée dans la légende dorée de la télévision.


Sources :

http://www.series-80.net/serie-tv/
http://fr.wikipedia.org/wiki/
http://tchan1999.skynetblog.be

_________________
Le monde du partage doit remplacer le partage du monde
Revenir en haut Aller en bas
 
Mes séries Cultes - Cosmos 1999 (Space: 1999)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» naufrage de l'Erika (petrolier) le 12 décembre 1999
» PB boîte de vitesse grand voyager S3 07.1999 2.5 L TD
» Tempêtes de fin décembre 1999 en Europe
» Orange Cinéma Séries
» edf gdf

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Planete Speedou :: Cinéma,Tv,Musique,littérature,Théatre.... :: La télévision-
Sauter vers: