Planete Speedou
Bonjour et bienvenue sur le forum de La Planète Speedou,

Avant de vous inscrire, nous vous invitons à prendre connaissance du règlement.
Nous rappelons que bien que les inscriptions sont gratuites, que la présentation est obligatoire :

L'inscription implique l'acceptation sans conditions de ce règlement, si vous ne l'acceptez pas, ne vous inscrivez pas. Veuillez s'il vous plait lire très attentivement celui-ci.

Nous ne donnons que 7 jours à compter du jour d'activation pour vous présenter, ce qui est la moindre des choses quand on entre dans une communauté tel qu'un forum. Passé ce délai, votre profil sera considéré comme faisant parti de la catégorie des "visiteurs" et celui-ci sera effacé du forum, en partant du principe que vous ne respectez pas au sens strict le règlement et au sens large les membres de la communauté qui vous ont accueillis !(ouvert) des "Membres de la Planète".

Nous comptons aussi sur vous pour respecter un délais raisonnable pour créer ou répondre à quelques sujets.




Planete Speedou

Forum de détente, de partage, d'amitié, sans prise de tête !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue ,Bienvenido, L'aaslama, Ahlan wa sahlan, 歡迎, 반갑습니다, добро пожаловать, Welcome, Καλός ήλθατε, Bonvenon, Gratus mihi venis, , مرحبا, Welkom, bonavinuta sur la Planète Speedou .............
Veuillez lire le règlement avant toute inscription et vous présenter aux autres membres après celle-ci, merci !
Si vous avez des questions à poser avant de vous inscrire, faites le dans la rubrique juste en dessous du règlement !
Voter pour la Planète Speedou

Weborama mesure d'audience et statistiques Votez pour ce site

Partagez | 
 

 Spartacus Blood and Sand - La série sanglante

Aller en bas 
AuteurMessage
Speedou
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7891
Age : 52
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 04/11/2008

MessageSujet: Spartacus Blood and Sand - La série sanglante    Lun 10 Mai - 18:56

Spartacus: Blood and Sand






L'histoire du légendaire Spartacus, un esclave entraîné au métier de gladiateur qui va lancer la première révolte des esclaves en 73 avant
Jésus Christ.

Né peut-être vers -100, Spartacus était un Thrace de naissance libre, originaire de la tribu des Maides, installée dans le sud-ouest du pays, près du fleuve Strymon, selon Plutarque.

S'il n'a pas été rebaptisé par un maître, Spartacus peut correspondre à un patronyme thrace — « Spartokos » ou « Spardokos » — et au nom d'une ville de Thrace, Spartakos. La plupart des sources antiques en font un berger, mais certaines affirment qu'il appartenait à une famille princière.

L'histoire

L'histoire commence avec un Thrace sans nom, participant à la guerre contre les Gètes en tant qu'auxiliaire placé sous le commandement du légat Claudius Glaber. Lorsque des éclaireurs signalent à ce dernier que les Gètes font marche vers l'ouest, en direction des villages thraces, il décide — persuadé par son épouse Ilithyia de rechercher une plus grande gloire — de diriger son armée vers l'est pour affronter les forces de Mithridate plutôt que d'intercepter l'ennemi. Le Thrace, se sentant trahi, soulève une mutinerie contre Glaber, et parvient à revenir à temps pour sauver sa femme, Sura, d'un groupe de Gètes.

Il est toutefois incapable de sauver son village et décide de s'enfuir avec son épouse. Glaber les capture le lendemain et le Thrace est condamné à mourir dans l'arène pour incitation à la désertion massive parmi les auxiliaires. Sura est quant à elle condamnée à l'esclavage. Le Thrace, avec un groupe d'autres déserteurs, est transporté à Capoue où, précédant les jeux de gladiateurs, une fête est organisée par le sénateur Albinus. Parmi les invités, il y aura : Lentulus Batiatus, lanista (propriétaire) d'un ludus (académie) de gladiateurs, son épouse Lucrèce et Solonius, le rival de Batiatus.

Lors des jeux du lendemain, Glaber envoie le Thrace dans l'arène contre quatre des Gladiateurs de Solonius pour y être exécuté. À la surprise générale, le Thrace tue ses quatre adversaires et gagne les faveurs de la foule, qui demande que sa vie soit épargnée. Alors que Glaber exige la mort du Thrace, Albinus va changer la peine de mort du détenu en esclavage. En effet, voyant les compétences du Thrace et sa popularité avec la foule, Batiatus propose de lui donner une formation dans son Ludus. Puisque personne ne connaît le vrai nom du prisonnier, Batiatus lui donne le nom de « Spartacus », car il s'est battu comme le féroce roi thrace d'antan. Spartacus rejoint le ludus, sous la tutelle du Doctore, un ex-gladiateur Yougoslave. Suite à son arrivée, il se lie d'amitié avec Varro, un Romain qui s'est vendu en esclavage afin de payer ses dettes.

Au Ludus, il est constamment harcelé par les gladiateurs supérieurs, notamment par Crixus, le Gaulois invaincu, et Barca, la bête de Carthage. Bien vite, Glaber vient voir Spartacus et l'informe que Sura a été vendue comme esclave à un commerçant Syrien après avoir été violée par ses hommes. Glaber lui donne le morceau de tissu que Sura portait autour de sa cuisse comme preuve de son amour, et déclare qu'il ne cherche plus la mort de Spartacus, mais tient plutôt à le voir souffrir. Batiatus, incapable de maîtriser Spartacus pendant ses premiers jours de formation, découvre peu à peu comment il pourrait le faire obéir et le persuade de se battre pour son amour et la liberté de Sura. Sur ce, Spartacus passe son examen final et devient un gladiateur ; la marque de Batiatus lui est apposée au fer rouge et il prête le serment du gladiateur, le gladiatorum sacramentum.

Erreurs historiques

- Dans la série, le maître de Spartacus s'appelle Quintus Lentulus Batiatus. Or, le nom porté par le personnage historique sur lequel est basé le personnage de la série était Gnaeus Cornelius Lentulus Batiatus. Le nom de Gnaeus a étrangement été donné à un autre personnage de la série, un rétiaire joué par Raicho Vasilev.

- Le personnage d'Œnomaüs " Doctore " présent dans la série est interprété par Peter Mensah un acteur d'origine ghanéenne alors que le personnage historique était Gaulois
-Les scènes incluant la totalité des gladiateurs du ludus présentent au maximum une trentaine d'hommes. Or, Lentulus Batiatus possédait en réalité environ 200 gladiateurs, qui n'auraient d'ailleurs jamais pu tenir dans la cour minuscule où l'entraînement a lieu.

- Barca est décrit comme étant le dernier prisonnier fait après la chute de Carthage à être encore en vie. Or, Carthage a été détruite par Rome en -146 (au terme de la Troisième Guerre punique) et l'action de Spartacus, Blood and Sand se déroule quant à elle durant les années -70. Barca, présenté comme un gladiateur d'une trentaine d'années, aurait dû en réalité être âgé de près d'un siècle.

- À plusieurs reprises, le personnage de Batiatus se plaint du manque d'ambitions politiques qu'a eu son père. Or, le père du véritable Lentulus Batiatus était très probablement Gnaeus Cornelius Lentulus, qui fut consul en -97.

- Dès l'épisode 6, le personnage de Spartacus change de technique de combat et adopte deux glaives, l'armement typique du dimachère. Cette sorte de gladiateur ne combattait cependant pas comme le fait Spartacus dans la série : en réalité, un glaive servait à attaquer et l'autre à parer les coups, c'est pourquoi seul un bras de ce gladiateur était couvert d'une armure. Or, dans la série, le héros a régulièrement les deux bras couverts et attaque aussi bien avec une arme qu'avec l'autre. De même, il combat très souvent tête nue alors que le Thrace (qu'il était jusqu'à l'épisode 6), comme le dimachère, portaient en réalité des casques.

- La série présente des légionnaires équipés de lorica segmentata. Or, cette armure n'apparaît qu'environ 60 ans après la révolte de Spartacus. Durant l'époque où se déroule l'histoire, les soldats portaient la lorica hamata.

- À certains moments, des haches peuvent être aperçues entre les mains de gladiateurs. Or, si cette arme a pu être utilisée par des condamnés à mort dans l'arène, elle ne faisait pas partie de l'armement des gladiateurs de métier.

- Dans l'épisode 4, des armes plus particulières sont employées à l'occasion de combats non-officiels dans les fosses. Si les caestus et les bipennis sont conformes à leurs équivalents historiques, la version de la sica présentée dans la série a peu de points communs avec l'arme qu'elle était réellement durant l'antiquité.

- Les femmes ne laissaient pas leurs seins aussi découverts que le montre la série. En effet, c'était l'une des parties du corps que même les prostituées ne dévoilaient pas.

- Plus globalement, les combats de gladiateurs s'effectuaient le plus souvent en présence d'arbitres et d'un esclave déguisé en Charon. Dans la série, on ne voit jamais ces personnages dans l'arène, aux côtés des gladiateurs.

- Les combats de gladiateurs étaient tributaires d'une mise en scène très précise et surtout faisaient preuve d'une très haute technicité de la part des combattants. Les effusions de sang étaient sans doute très peu fréquentes[réf. nécessaire] et la mise à mort n'était pas une fin en soi, celle-ci était donc vraisemblablement assez rare (y compris à cause du prix des gladiateurs et de leur formation).

- Dans la série, l'amphithéâtre de Capoue où combattent les gladiateurs apparaît souvent dans une contre-plongée de grand champ. Son architecture autant que sa position sont inexactes. Le premier amphithéâtre de Capoue, l'un des plus grands du monde romain, était en bois et situé au nord de la ville (dans la série, on peut apercevoir nettement un grand bâtiment en pierre situé au cœur d'un quartier aux belles maisons de tuiles). L'amphithéâtre présenté dans la série est sans doute celui édifié en pierre sur les ruines de son précédent entre le règne d'Auguste (27 av. J.-C.-14) et celui d'Hadrien (117-138).

- Les fameux gestes du pouce, tourné vers le bas pour demander la mort d'un gladiateur vaincu ou vers le haut pour demander sa grâce, présents dans les épisodes 1 et 10, n'ont jamais existé dans l'Antiquité.

-Les femmes n'avaient pas le droit d'être assises à coté des hommes lors des combats de gladiateur, elles étaient assises au fond devant les esclaves.


Les américains ont quand même une drôle de conception de la Rome antique, non ?

Distribution

Andy Whitfield / Liam McIntyre (VF : Adrien Antoine) : Spartacus




Il incarne le personnage de Spartacus dans la série Spartacus: Blood and Sand. Il a également joué en 2007 le personnage de Gabriel dans le film Gabriel de Shane Abbess.

En mars 2010, il reçoit un diagnostic de cancer (un lymphome non-hodgkinien). Il entame aussitôt un traitement et se voit contraint de repousser le tournage de la deuxième saison de Spartacus: Blood and Sand (qui aurait dû commencer ce même mois en Nouvelle-Zélande). Le tournage doit attendre le retour de Andy Whitfield et a donc été reporté tout d'abord à octobre 2010. Malheureusement, en septembre, une rechute de la maladie a contraint l'acteur à commencer une chimiothérapie plus agressive. Après avoir donné son accord à la chaîne, cette dernière décide de le remplacer par Liam McIntyre, après une longue sélection.

Le 11 septembre 2011, sa femme annonce publiquement qu'il vient de mourir.

Lucy Lawless (VF : Céline Monsarrat) : Lucretia


Lucy Lawless, de son vrai nom Lucille Francis Ryan, commence sa formation en art dramatique à 23 ans au Centre William Davis de Vancouver et décroche rapidement des rôles dans des séries télévisées, dont Funny Business, For the love of Mike, Shark in the Park et L'Etalon Noir, puis dans les films The End of the Golden Weather, Le naufrage du Rainbow Warrior et Typhon's People. Et de 1995-2001 : Xéna, la guerrière .

John Hannah (VF : Georges Caudron) : Batiatus

Né en plein coeur du pays où les hommes portent le kilt, John Hannah suit un apprentissage pour devenir électricien avant de s'orienter vers une formation d'acteur. C'est sur les conseils de l'un de ses collègues qu'il change le cours de sa vie et entre à la Royal Scottish Academy of Music and Drama. Fraîchement diplômé de cette école, il enchaîne les petites apparitions au théâtre, à la télévision et au cinéma. C'est en 1994 qu'il obtient le rôle qui va le révéler au monde entier. Il devient Matthew dans le film '4 mariages et 1 enterrement' et le cercle fermé d'Hollywood commence à lui faire les yeux doux. Les opportunités ne manquent pas : il devient tour à tour tueur psychopathe, pathologiste, père de famille, amoureux romantique, etc. S'il est encore aujourd'hui reconnu avant tout pour son travail dans '4 mariages et 1 enterrement', il a participé à plusieurs projets couronnés de succès. Du blockbuster américain 'La Momie' à la populaire série britannique 'McCallum', en passant par 'Hurricane Carter', sa carrière ne connaît pas de flottements. John Hannah aime le changement et s'il varie les personnages auxquels il donne vie, il n'hésite pas à se risquer à de nouvelles expériences et se lance notamment dans la production.

Erin Cummings (VF : Laurence Bréheret) : Sura

Erin Lynn Cummings est une actrice américaine née à Huntsville, au Texas (États-Unis). Vous l'aurez probablement vue dans Charmed (série TV) : Patra,Nip/Tuck (série TV) : Jessie,Welcome Home, Roscoe Jenkins : Sally

Peter Mensah (VF : Thierry Desroses) : Œnomaüs " Doctore "

Peter Mensah (né le 27 août 1959 à Accra, au Ghana) est un acteur canadien, principalement connu pour avoir joué dans les films 300 et Les larmes du soleil et pour incarner le personnage de Doctore dans la série télévisée Spartacus: Blood and Sand et sa préquelle, Spartacus: Gods of the Arena.

Manu Bennett (VF : Gilles Morvan) : Crixus

Manu Bennett est un acteur néo-zélandais né le 10 octobre 1969. Il est connu pour avoir joué dans deux production de WWE Films : The Marine et The Condemned, ainsi que dans 30 jours de nuit aux côtés de Josh Hartnett. Récemment il incarne un gladiateur gaulois (Crixus) dans la série Spartacus: Blood and Sand et dans le prélude Spartacus : Gods Of The Arena.
Antonio Te Maioha (VF : Antoine Tomé) : Barca

Te Maioha est né à Auckland en 1970, mais a grandi à Hastings dans la région de Hawke Bay de l' île du Nord de la Nouvelle-Zélande .Son père était de descendance Maoris à travers les Ngapuhi tribu, la plus importante en Nouvelle-Zélande, et la tribu Waikato, aussi connu comme le "Tainui" ou "Waikato-Tainui." Antonio Te Maioha commencé sa carrière comme artiste de rue, avant de gagner une place à l'école Toi Drame Whakaari en 1992. Il a continué à travailler avec un projet de théâtre dirigé par un acteur Maoris Jim Moriarty et était dans le casting de "Waiora", en tournée en Nouvelle-Zélande, Hawaï et la Grande-Bretagne .

Craig Parker (VF : Xavier Fagnon) : Glaber

Craig Parker (né le 12 novembre 1970 à Suva, Fidji), est un acteur néo-zélandais qui a vécu au Royaume-Uni pendant un certain temps, mais habite maintenant en Nouvelle-Zélande.Parker joue de 2008 à 2010 le rôle de Darken Rahl, dans la série télévisée Legend of the Seeker, il apparaît aussi en tant que « Gaius Claudius Glaber » dans Spartacus: Blood and Sand (également une série télévisée), qui a été produite par Sam Raimi et Rob Tapert. Il a joué le rôle de Haldir of Lórien dans le Seigneurs des anneaux.
Craig Parker est un acteur très célèbre en Nouvelle-Zélande.

Viva Bianca (VF : Elisa Bourreau) : Ilithyia

Viva est une actrice australienne de son vrai nom Viva Skubiszewski.
Elle est la fille de Cezary Skubiszewski , une polonaise australienne compositeur pour le cinéma, la télévision et orchestre. Bianca cite Cate Blanchett et Heath Ledger comme des acteurs australiens qui l'ont influencé.


Jai Courtney (VF : Tanguy Goasdoué) : Varro

En 2008, Courtney a eu un rôle principal dans la série à succès en Australie "Packed to the Rafters» et apparition dans le populaire "All Saints." Il était dans comédie "To Hell & Bourke" et plusieurs courts métrages.

Nick Tarabay (VF : Vincent Ropion) : Ashur

Tarabay est né à Tripoli, au Liban à une grande famille. Sa mère et son père résident encore au Liban tout comme son frère cadet et une grande famille élargie de cousins, oncles et tantes. Il a déménagé à New York, après l'école secondaire.Tarabay a fait ses débuts la télévision dans Sex and the City (2000). Il enchaîne avec un arc de trois épisodes de The Sopranos (2001-2004), où il a joué le rôle de Matush, un trafiquant de drogue qui ont osé faire des affaires sur le gazon Sopranos au bar tenu par Christopher Moltisanti ( Michael Imperioli ). En chemin, il est devenu connu pour jouer des personnages qui couve et dangereux: un assassin de haut calibre à des fins de location sur Moonlight (2007), un tueur vicieux libanais sur l'Unité (2007), et une tête brûlée, riche playboy sur le CSI: Miami (2007).

Craig Walsh Wrightson (VF : Jean Barney) : Solonius


Eka Darville (VF : Christophe Canel) : Pietros
Lesley-Ann Brandt : Naevia
David Austin : Medicus
Raicho Vasilev : Gnaeus
Ande Cunningham : Duro
Siaosi Fonua : Hamilcar
Daniel Feuerriegel : Agron
Mike Edward : Segovax
Katrina Law : Mira
John Bach (VF : Pierre Dourlens) : Magistrat Calavius
Karlos Drinkwater : Kerza
Mark Mitchinson : Aulus
Matthew Chamberlain : Ovidius
Brooke Harmon : Licinia
Janine Burchett : Domitia
Lliam Powell : Numerius
Matt Gillanders : Marcellus
Greg Ward : Erebus
Jon Brazier : Ramel
John Way : L'homme de Capua
Tania Nolan : Caecillia
Tim Cronin : Garde du Ludus
Matthew Saville : Garde du Ludus

Les épisodes de la saison 1

Episode 1 : Le serpent rouge
Episode 2 : Sacramentum Gladiatorum
Episode 3 : Légendes
Episode 4 : L'enfer des fosses
Episode 5 : Jeux d’ombres
Episode 6 : Les choses délicates
Episode 7 : Tragique destin
Episode 8 : La marque de la fraternité
Episode 9 : Catin
Episode 10 : Faveurs
Episode 11 : Vieilles blessures
Episode 12 : Révélations
Episode 13 : Tuez-les tous




Spartacus : Gods of the Arena


Annoncée dès avril 2010 pour pallier l'arrêt du tournage de la deuxième saison dû à la maladie d'Andy Whitfield, une préquelle de la série intitulée Spartacus : Gods Of The Arena a été diffusée entre le 21 janvier 2011 et le 25 février 2011 sur Starz. Elle comporte six épisodes et est centrée sur le passé de Lucretia et de Batiatus. Elle met en scène Gannicus, le précédent champion de Capoue. Lucy Lawless, John Hannah, Peter Mensah et Manu Bennett sont de retour dans leurs rôles respectifs. Le casting est complété par les acteurs Dustin Clare, Jaime Murray et Marisa Ramirez




Spartacus : Les Dieux de l'arène (Spartacus: Gods of the Arena) est une mini-série américaine en six épisodes de 52 minutes, créée par Steven S. DeKnight et diffusée entre le 21 janvier 2011 et le 25 février 2011 sur Starz. Préquelle de la série télévisée Spartacus: Blood and Sand, Les Dieux de l'arène a enregistré aux États-Unis des audiences supérieures à la série originale. Le sixième et dernier épisode a réalisé la meilleure audience historique de la franchise avec 1,72 million de téléspectateurs.

En France, cette série est diffusée à partir du 8 mai 2011 sur Orange Cinéchoc.

Distribution

Dustin Clare (VF : Laurent Morteau) : Gannicus
Lucy Lawless (VF : Céline Monsarrat) : Lucretia
John Hannah (VF : Georges Caudron) : Batiatus
Jaime Murray : Gaia
Craig Walsh Wrightson (VF : Jean Barney) : Solonius
Peter Mensah (VF : Thierry Desroses) : Œnomaüs (Doctore dans Spartacus: Blood and Sand)
Manu Bennett (VF : Gilles Morvan) : Crixus
Nick Tarabay (VF : Vincent Ropion) : Ashur
Antonio Te Maioha (VF : Antoine Tomé) : Barca
Lesley-Ann Brandt : Naevia
Jessica Grace Smith : Diona
Raicho Vasilev : Gnaeus
Marisa Ramirez : Melitta

Épisodes

Un lourd passé (Past Transgressions)
Missio (Missio)
Pater familias (Paterfamilias)
Derrière le masque (Beneath the Mask)
Conséquences (Reckoning)
L'amère fin (The Bitter End)

Lorsque commence Spartacus : Gods of the Arena, le "champion" de la maison Batiatus a pour nom Gannicus... Et là où Andy Whitfield faisait vite la différence par l'intensité de son regard et son aptitude à passer de la rage la plus absolue à la sensibilité la plus sincère - et ainsi rallier peu à peu à la série même les plus réfractaires à cette débauche d'éclaboussures virtuelles -, le nouveau venu (Dustin Clare) "brille" essentiellement par une virilité sommaire ; à grand renfort de muscles, d'alcool, d'égo, et de séquences de combats toujours plus poussives. Ici, seule la Gloire rencontrée dans l'arène compte... pourtant, c'est un vulgaire combat de rues qui va finalement sceller les destins de tous.


Le tournage de la deuxième saison (qui aurait dû commencer en mars 2010 en Nouvelle-Zélande) a été reporté en octobre 20102 suite au diagnostic de cancer chez l'acteur principal, Andy Whitfield.

L'état de santé de l'acteur ne lui permettant toujours pas de tourner, la décision fut prise en octobre 2010 de lui chercher un remplaçant. Wentworth Miller, qui a exprimé son intérêt pour le rôle, fut brièvement pressenti comme le nouveau Spartacus, mais cette candidature ne sembla pas convaincre la chaîne Starz, qui aurait de son côté approché les acteurs Stephen Amell, Aiden Turner et Liam McIntyre6, pour finalement retenir Liam McIntyre.



Le tournage débutera finalement début 2011, en vue d'une diffusion en Janvier 2012.





Sources :

http://fr.wikipedia.org
http://www.allocine.fr
http://www.excessif.com


_________________
Le monde du partage doit remplacer le partage du monde


Dernière édition par Speedou le Lun 12 Sep - 18:13, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Coccinelle
Drôles de Dames
Drôles de Dames
avatar

Nombre de messages : 265
Age : 51
Localisation : proximité frontière française
Date d'inscription : 16/11/2008

MessageSujet: Re: Spartacus Blood and Sand - La série sanglante    Sam 15 Mai - 15:27

Mieux que Rome et avec de l'action, un rien vulgaire, mais çà change des séries "EXPERTS",HOUSE......

Pas mal pour la première saison !
Revenir en haut Aller en bas
Speedou
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7891
Age : 52
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 04/11/2008

MessageSujet: Re: Spartacus Blood and Sand - La série sanglante    Lun 12 Sep - 18:14

J'ai remis à jour l'article ! Very Happy


_________________
Le monde du partage doit remplacer le partage du monde
Revenir en haut Aller en bas
Speedou
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7891
Age : 52
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 04/11/2008

MessageSujet: Spartacus : La saison 2 - Vengeance   Dim 19 Fév - 20:17

Spartacus : Vengeance




Spartacus: Vengeance; une série télévisée américaine créée par Steven S. DeKnight, sera diffusée à partir du 27 janvier 2012 sur la chaîne Starz aux États-Unis et à partir du 29 janvier 2012 sur les chaînes Movie Central et The Movie Network au Canada anglophone1.

Cette série sert de suite et de deuxième saison à la série Spartacus : Le Sang des gladiateurs.

La série suit les aventures de Spartacus interprété par Liam McIntyre, après que lui et le reste des gladiateurs ont tué leur Dominus Batiatus (qui était interprété par John Hannah) et se sont échappés du ludus.

Le tournage de la deuxième saison devait commencer en mars 2010 en Nouvelle-Zélande. Il a été suspendu suite au diagnostic d'un lymphome non-hodgkinien chez l'acteur principal, Andy Whitfield. En juin, l'état de santé d'Andy Whitfield s'améliore. Les producteurs prévoient alors de débuter le tournage de la saison 2 en octobre 2010.



Dans l'intervalle, en avril 2010 pour pallier l'arrêt du tournage de la deuxième saison6, une préquelle intitulée Spartacus : Les Dieux de l'arène, a été diffusée entre le 21 janvier 2011 et le 25 février 2011 sur Starz.

Andy Whitfield ayant finalement dû renoncer définitivement à reprendre son rôle du fait de l'aggravation de son état de santé, Liam McIntyre a été engagé pour le remplacer dans la deuxième saison. Andy Whitfield est quant à lui, décédé le 11 septembre 2011 des suites de sa maladie.



Liam McIntyre

Lesley-Ann Brandt quitte la série.


Elle interprétait Naevia dans la première saison et dans la préquelle. Elle est remplacé par Cynthia Addai-Robinson.



Sont confirmés au casting : Manu Bennett dans le rôle de Crixus, Viva Bianca dans le rôle de Ilithyia, Katrina Law dans le rôle de Mira, Lucy Lawless dans le rôle de Lucretia, Peter Mensah dans le rôle de Doctore, Nick Tarabay dans le rôle d'Ashur et Brooke Williams dans le rôle d'Aurélia.

Distribution et personnages

Liam McIntyre : Spartacus
Manu Bennett : Crixus
Peter Mensah : Doctore Œnomaüs
Craig Parker : Glaber
Viva Bianca : Ilithyia
Katrina Law : Mira
Daniel Feuerriegel : Agron
Lucy Lawless : Lucretia
Cynthia Addai-Robinson : Naevia
Nick Tarabay : Ashur
Brooke Williams : Aurelia
Dustin Clare : Gannicus
Hanna Mangan Lawrence : Seppia
Tom Hobbs : Seppius

Seuls les personnages de Crixus, Gannicus, Glaber, Œnomaüs et Spartacus sont historiques.

Episodes (version originale)

1.Titre français inconnu (Fugitivus) ;
2.Titre français inconnu (A Place in This World) ;
3.Titre français inconnu (The Greater Good) ;.
4.Titre français inconnu (Empty Hands) ;
5.Titre français inconnu (Libertus) ;
6.Titre français inconnu (Chosen Path) ;
7.Titre français inconnu (Sacramentum) ;
8.Titre français inconnu (Balance) ;
9.Titre français inconnu (Monsters) ;
10.Titre français inconnu (Wrath of the Gods).



On sait, à propos de cette nouvelle saison, que l'action sera toujours au rendez-vous, et que les producteurs ont décidé de placer la barre encore plus haut, surtout au niveau de l'écriture et de la narration.

Le scénario se concentre sur la révolte des esclaves entamée par Spartacus, ce qui sortira beaucoup de scènes de combats de l’enceinte de l’arène où elles étaient jusque-là concentrées. Par ailleurs, les relations amoureuses tumultueuses entre les personnages principaux seront toujours suivies, ce qui nous promet encore la nudité et la crudité qui ont fait la réputation sulfureuse de la série.

Voilà le Trailer :





Critiques de http://www.excessif.com

Dans le rôle-titre, l'australien Liam McIntyre succède donc au regretté gallois Andy Whitfield et devient, à son tour, le meneur de l'un des plus sanglants soulèvements qu'ait pu connaître l'Empire Romain au cœur de son dernier siècle d'Histoire avant Jésus Christ. Bien qu'il soit plus jeune d'une dizaine d'années, sa ressemblance physique avec son prédécesseur se révèle suffisamment évidente pour assurer une réelle continuité à l'ensemble de la série ; et ce dès les premières secondes ensanglantées de cet épisode d'ouverture ne tardant naturellement pas à inonder l'écran de ses désormais emblématiques surenchères visuelles... mais sans toutefois parvenir à totalement restituer ce regard à la fois implacable, triste et si envoûtant, qui témoignait si bien des ultimes lueurs d'humanité d'un Spartacus toujours plus endeuillé ; à présent libéré et plus que jamais en quête de justice.

Après la parenthèse qu'aura été la mini série "flashback" Gods of the Arena, Spartacus : Vengeance reprend le cours des évènements là où Blood and Sand les avait laissés et s'éloigne de l'incontournable schéma "entraînement, huilage / entrecuissage, complot et effusions de sang" - si caractéristique de la première saison -, au profit d'une intrigue aux ficelles un peu moins redondantes ; aux enjeux accrus et propices à de multiples "surprises" et autres revirements de situations... à commencer par le retour de la toujours aussi fantastique Lucy Lawless. En incarnant à présent une Lucretia blessée, meurtrie et effrayée, la comédienne se voit offrir une nouvelle opportunité de montrer toute l'étendue de son talent et s'impose, une fois encore, comme la principale valeur ajoutée de cette "tragédie guerrière" revisitée, où les romains l'emportent d'ailleurs amplement en nuances et en intérêt sur les insurgés... qui, de leur côté, continuent (Manu "Crixus" Bennett en tête) de systématiquement chuchoter de leurs voix graves comme pour mieux appuyer l'importance de chacun de leurs échanges entre deux démembrements.

Une promesse d'un des acteurs de Spartacus Vengeance : la série va être choquante pour le public !

Sources :

http://twilight-the-saga.buzzsugar.com
http://fr.wikipedia.org
http://www.reviewdepresse.com
http://raphaelleobrien.suite101.fr
http://www.excessif.com

_________________
Le monde du partage doit remplacer le partage du monde
Revenir en haut Aller en bas
Speedou
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7891
Age : 52
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 04/11/2008

MessageSujet: Spartacus - Suite et fin !   Lun 18 Juin - 14:37

La saison 3 de Spartacus, intitulée War of the Damned, sera la dernière, c'est ce qu'a déclaré son créateur Steven S. DeKnight. Il promet que la fin de sa série historique sera spectaculaire : "Cette saison est encore plus grande que les précédentes. Sa portée et son ampleur sont incroyables. Nous espérons que les téléspectateurs seront satisfaits." A l'image de son récit, Spartacus a vécu des années de succès et de tragédies.



Andy Whitfield ayant finalement dû renoncer définitivement à reprendre son rôle du fait de l'aggravation de son état de santé, Liam McIntyre a été engagé pour le remplacer dans la deuxième saison. Andy Whitfield est quant à lui, décédé le 11 septembre 2011 des suites de sa maladie (voir plus haut dans le sujet).


Après la mort d'Andy Whitfield, les producteurs ont dû trouver un nouvel acteur pour le rôle principal, ainsi Liam McIntyre est devenu le Spartacus de la saison 2. Alors qu'il avait prévu à l'origine de développer sa série sur 5 à 7 saisons, Steven S. DeKnight a préféré revoir ses plans et finalement finir pendant que la série est à son top "Nous étions sûrs à 90% de cette décision, depuis que nous avions terminé la saison 2". Le changement d'acteur principal n'est pas la seule raison à ce changement de plan "Plus je plongeais dans l'histoire de Spartacus et plus elle devenait répétitive (...) Nous avons donc décidé d'utiliser la meilleure partie de cette longue lutte contre les romains. Nous allons condenser tout ça sur 10 épisodes et finir la série en beauté."



Cette 3ème et dernière saison verra Spartacus conduire les rebelles dans un dernier combat sanglant face à l'armée romaine "La saison 3 se déroulera entre 6 mois et 1 an après les événements de "Vengeance" (la saison 2), et nous verrons qu'il devient le leader que nous avons peu à peu construit. Il n'a plus 40 fidèles, mais des milliers et des milliers."

Mais revenons à la deuxième saison pour connaitre son épilogue et ce qui vous attend dans la dernière :

Le dernier épisode (10) de Spartacus Vengeance a été diffusé sur la chaîne Starz. Il mettait fin à la deuxième saison avec comme épilogue :


Ashur est définitivement éliminé dans un combat singulier avec Naevia dans un combat singulier à la loyal; sa tête tranchée a même été renvoyée aux mains de Glaber, comme réponse à sa demande de reddition.


Glaber semblait très sûr de lui, persuadé qu’il allait remporter cette terrible bataille. Sa tactique ? Attendre que les hommes de Spartacus lâchent prise, en proie à la faim, la fatigue et la soif.

Mais c'est sans compter sur l'audace de Spartacus qui réussi à prendre les Romains par surprise. Une stratégie qui s’avère finalement payante. Spartacus, Gannicus, Agron et Crixus s’en vont donc piller le camp de Glaber, très vite rejoins par le reste de leur troupe. Les cadavres s’entassent, le combat fait rage et les esclaves avancent à grand pas.




Sang, violence, combat, rebondissements. Les producteurs de Spartacus n’ont pas fait les choses à moitié pour ce final époustouflant, encore plus impressionnant que les premières images dévoilées grâce à une vidéo promo de l’épisode 10 de Spartacus Vengeance. Et rien ne pouvait d’ailleurs prédire un tel dénouement. En effet, il était inimaginable de penser Lucretia morte, surtout de cette manière. Même si cette dernière semblait déjà au bord du gouffre , on ne pouvait concevoir qu’elle finisse par mettre fin à ses jours d’elle-même, emportant au passage l’enfant chéri d’Ilythia. La belle blonde finissait alors clouée au sol, comme terrassée par la douleur. Au même instant, son mari se trouvait lui aussi en posture délicate puisque touché par Spartacus. Il promettait alors à notre gladiateur préféré la vengeance des légions romaines.


Le final est exceptionnel et on n’aurait imaginé meilleure fin.


Le 7 novembre 2011, avant même la diffusion de la deuxième saison, la chaine américaine Starz a annoncé le renouvellement de la série pour une troisième saison. Le 14 mars 2012, c'est une partie du nouveau casting qui est dévoilé. Simon Merrells et Todd Lasance interpréteront respectivement Jules César et Marcus Crassus. Le 4 juin 2012, Starz annonce que la troisième saison de Spartacus serait également la dernière. Steven S. DeKnight dit à ce sujet : "Plus je plongeais dans l'histoire de Spartacus et plus elle devenait répétitive. (...) Nous avons donc décidé d'utiliser la meilleure partie de cette longue lutte contre les romains. Nous allons condenser tout ça sur dix épisodes et finir la série en beauté".

Dans la réalité des faits, à Rome, de plus en plus isolée dans une Italie où des dizaines de milliers d'esclaves révoltés réduisaient à néant toute sécurité, l'angoisse, la peur de la famine montaient. Le Sénat destitua les consuls de leur commandement et confia un imperium absolu au préteur Crassus, magnat richissime qui n'avait cessé d'accroître son immense fortune dans des tractations peu honnêtes. Il était le parfait représentant des grands propriétaires de la noblesse romaine, les maîtres des troupeaux serviles. Il recruta et arma 50 000 hommes, dont 30 000 à ses frais, et il prit l'offensive à l'automne 72. Spartacus et les siens furent investis dans l'isthme de Reggio de Calabre, la pointe de la botte. Cependant, en février 71, Spartacus parvint à forcer le blocus. Déjà, plusieurs bataillons d'esclaves avaient été anéantis. En mars, l'armée de Crassus rencontra en Lucanie Spartacus et le gros de ses forces. Crassus sut donner aux siens l'élan nécessaire, les esclaves furent écrasés et Spartacus mourut dans le combat après avoir vendu chèrement sa vie.

Les bandes de survivants furent pourchassées et massacrées, par Crassus en Italie du Sud, et aussi par Pompée, qui rentrait d'Espagne, dans le Nord où il tua 5 000 fuyards. Crassus crucifia 6 000 prisonniers le long de la route du retour, de Capoue à Rome.

Les succès de Spartacus s'expliquaient assez bien par le fait que l'essentiel des armées romaines était occupé à des guerres lointaines, en Espagne et en Orient. Tôt ou tard, Rome ne pouvait manquer de se ressaisir. La révolte de Spartacus devait donc finir comme les précédentes. Il en demeura pour les Romains un souvenir terrible et pour les modernes un symbole de la révolte des opprimés contre l'injustice de leur sort.


Pour la saison 3 et finale,on apprend tout de même quels seront les grands thèmes de cette nouvelle saison : "Les armées vont s’affronter", "Les guerres vont faire rage" et "Des héros vont se révéler". Un beau programme en perspective donc !

Pour vous mettre en appétit voici le Teaser :



Il vous faudra attendre d’ici janvier 2013 pour connaitre le dénouement de cette série !


Tv Line précise qu'Anna Hutchison sera Laeta, femme d'un dignitaire romain qui va s'affronter à Spartacus (Liam McIntyre). Jenna Lind jouera Kore, esclave loyale de Marcus Crassus (Simon Merrells) qui aura pour mission de mettre un terme à la rébellion dirigée par Spartacus.

Enfin, Gwendoline Taylor elle tiendra le rôle de Sibyl, une esclave sauvée de la cruauté romaine, embarquée dans un voyage qui touchera la vie des membres clés de la rébellion...

Sources :

http://www.melty.fr
http://www.allocine.fr
http://www.universalis.fr
http://fr.wikipedia.org
http://series-tv.premiere.fr
http://www.watchspartacusvengeancemegavideo.com
http://www.tumblr.com

_________________
Le monde du partage doit remplacer le partage du monde


Dernière édition par Speedou le Jeu 29 Nov - 22:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
soléne
Premier maître
Premier maître
avatar

Nombre de messages : 1379
Localisation : Dans les nuages
Date d'inscription : 10/01/2012

MessageSujet: Re: Spartacus Blood and Sand - La série sanglante    Mar 19 Juin - 7:28



Alors attendont la suite.... Shocked
mais que de sang, je vais en rêver la nuit.... affraid
Revenir en haut Aller en bas
Coccinelle
Drôles de Dames
Drôles de Dames
avatar

Nombre de messages : 265
Age : 51
Localisation : proximité frontière française
Date d'inscription : 16/11/2008

MessageSujet: Re: Spartacus Blood and Sand - La série sanglante    Jeu 21 Juin - 21:19

J'adore, mais c'est vrai que ç'est cru et violent !

Merci pour l'info Speedou.....

Mais 2013, n'est pas si loin quand on y pense; alors je vais faire comme Solène, j'attends.


_________________
Le plus difficile dans l'art du dialogue, ce n'est pas de parler, c'est d'apprendre à écouter.
Revenir en haut Aller en bas
skybat
Habitué
Habitué
avatar

Nombre de messages : 87
Age : 53
Localisation : Denain, Nord
Date d'inscription : 02/08/2009

MessageSujet: Re: Spartacus Blood and Sand - La série sanglante    Ven 22 Juin - 23:27

SÉRIE TOUT SIMPLEMENT EXCEPTIONNELLE!
Revenir en haut Aller en bas
Speedou
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7891
Age : 52
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 04/11/2008

MessageSujet: Re: Spartacus Blood and Sand - La série sanglante    Sam 23 Juin - 2:20

Le résumé de Skybat est excellent, je me demande même pourquoi je me suis encore embêté à développer sur le sujet. C'est vrai que çà dépote méchamment de ce que l'on a l'habitude de nous abreuver et même s'ils prennent beaucoup de libertés avec les faits historiques !

Je n'aimais pas le moyen-âge...mais l'antiquité me passionne ! A quand une série sur Vercingetorix ou la Kahina !


_________________
Le monde du partage doit remplacer le partage du monde
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Spartacus Blood and Sand - La série sanglante    

Revenir en haut Aller en bas
 
Spartacus Blood and Sand - La série sanglante
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ecrire les histoires de nos vies « à la manière de George Sand »
» The 2013 challenge : Blood Raven
» Bijoux 3D George Sand de Evelyne18
» Lettre d'amour de George Sand à Michel de Bourges
» François le Champi - de George SAND

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Planete Speedou :: Cinéma,Tv,Musique,littérature,Théatre.... :: La télévision-
Sauter vers: